Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

« Allez mes Sœurs !

27 février 2014

Le Christ vous attend au Timor oriental ! »

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi s’est conclue hier, la célébration d’envoi de trois Franciscaines Missionnaires de Notre-Dame pour l'Eglise au Timor oriental, le pays du Soleil Levant. Les Élues et envoyées sont Sr. Albina da Rocha Ferreira, Sr. Clara do Céu Dias Outeiros et Sr. Gracinda da Conceição Lopes.

Contrairement aux instructions données par la protection civile, beaucoup de gens ont bravé, mais avec prudence, les vents et les tempêtes, afin de participer à la célébration dans la paroisse de Notre-Dame d’Amial, dirigée par les Franciscains Capucins. Un grand nombre de sœurs, provenant de diverses communautés du Nord étaient présentes.

La Chorale de l'Immaculée a donné le leitmotiv de cette merveilleuse symphonie de générosité : « Jésus-Christ, tu m'as appelé ! Je te réponds : Me voici ! ».

Conformément à la tradition du Timor, la célébration a commencé par l’accueil des trois sœurs avec l'imposition de « tais », (étoles), par trois jeunes capucins Timoriens : Frère Aventino, Frère John et Frère Rafael.

Les lectures de la Parole de Dieu semblent avoir été choisies à propos : « Vous êtes le sel de la terre. Vous êtes la lumière du monde », (Evangile : Mt. 05,13). « Partage ton pain avec celui qui a faim, héberge chez toi les pauvres sans-abri, si tu vois un homme nu vêt le et ne te dérobe pas devant celui qui est ta propre chair. Alors ta lumière éclatera comme l'aurore », (Première lecture : Isaïe 58,7). « Je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié », (Paul, le plus grand missionnaire de tous les temps, dans la deuxième lecture : 1 Corinthiens 2,1-5).

Après l'homélie du Frère Acílio Mendes, qui a présidé la célébration, Sœur Clara, au nom des trois envoyées, a partagé avec l'Assemblée sa vocation missionnaire, en tant que disciple, apôtre de Jésus-Christ. Elle a également parlé de l'aventure au Timor, des appels du Chapitre général à Paris pour une nouvelle fondation en Asie ou en Afrique, la concrétisation de ce défi dans le Chapitre provincial à Gondomar, après la lecture de la lettre motivante du frère Hermano Filipe de la Paroisse de Laleia.

Au moment de l'offertoire, il y a eu la présentation de sept symboles liés à la mission, avec des textes de l'Encyclique « La joie de l'Evangile », du Pape François. Parmi ces symboles, un panier avec de la terre "sacrée", provenant de la paroisse de Notre-Dame du Rosaire de Laleia 28 Juillet 2003, était mis en évidence pendant la lecture suivante : « Nous te louons, Seigneur, par l'art de l'accompagnement, de façon à apprendre à déchausser ses sandales devant la terre sacrée, l'autre, en marchant dans un rythme salutaire de proximité, avec un regard respectueux et compatissant, qui en même temps, guéri, libère et mûrit dans la vie chrétienne. », (cf. EG. 169 ).

Après la communion, les junioristes Capucins, les yeux fixés sur Marie, la Mère de l'évangélisation, ont chanté « Ave Maria » en tetum, suivi d'une prière à Notre Dame, par les trois sœurs missionnaires.

Et le temps de l’envoi est arrivé. Sœur Aurora do Carmo a présidé à la place de Soeur Conceição Carvalho, Supérieure provinciale de la Congrégation. Au Président, a été confiée la tâche de la remise d’un Crucifix à chacune des trois sœurs.

En conclusion, frère Acílio a lu un message du frère Hermano Filipe et d'autres missionnaires capucins qui sont au Timor oriental, en insistant sur les mots « Les réponses à des probables questions sont ici sur la terre rouge de Laleia, sur les visages doux mais usés par le temps des vieillards, ou dans le sourire, plein d'espoir, des enfants. Venez et voyez ! ».

Encore une fois, la Chorale de l'Immaculée nous a encouragés à travers le chant « Allez dans le monde entier pour apporter la Bonne Nouvelle ... ».

Vendredi, 14 Février – Jour des amoureux - les sœurs Albina, Clara et Gracinda partent au Timor oriental, concrétisant ainsi leur amour pour Jésus-Christ et leur passion pour le peuple valeureux du Timor oriental.

Le Pape François a bien raison lorsqu’il dit : « Pensez à l'Église sans les sœurs. Non, vous ne pouvez pas y penser. Sont grandes ces femmes qui consacrent leur vie et répandent le message de Jésus. L'Eglise et le monde ont besoin de ce témoignage de l'amour et de la miséricorde de Dieu ».

Frère Acílio Mendes

<< Go back to list