Chère Sara —

Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Chère Sara

12 février 2018

 

 

Beau Témoignage !
Trois ans parmi les migrants…
En Sicile…

 

À vous toutes et tous que nous lisez sur notre site, nous avons la joie de porter à votre lecture le beau témoignage reçu par notre sœur Sara, Ayelech son nom de registre, Ethiopienne, donné par sr Elisabetta, membre du comité exécutif de UISSG – Union des supérieures majeures – pour son départ du projet pour joindre nos sœurs aux E.U.A.

 


Rome 12 janvier 2018


Chère Sara,

 

Je voudrais d'abord te dire un grand merci pour l'engagement que tu as vécu avec nous ces deux dernières années .... Pour le courage et la simplicité dans les relations qui t’ont immédiatement fait aimer et apprécier par tout le monde à Ramacca ...

 

Ta présence était un beau témoignage, porté avec courage malgré les difficultés que tu as vécues .... Et que tu as apporté sans jamais te plaindre!
Sache que tu as été précieuse, à l'intérieur et à l'extérieur de la communauté. Nous t’aimions tous et nous t’aimerons toujours, même si tu n'êtes plus avec nous. Ton sourire, la cérémonie du café, ta disponibilité, ont laissé dans mon cœur un très beau souvenir. Merci!

 

Tu nous manqueras tellement, et surtout tu manqueras à beaucoup de tes amis migrants que vous as aimés et respectés et que tu as soutenus avant tout à l'hôpital avec beaucoup d'amour et de dévouement.

 

Sara, je suis vraiment désolée que tu partes avant l'expiration des trois ans ... peut-être que je comptais tellement sur toi, maintenant qu’on a ouvert les portes ... et l'hôpital aussi ... mais le Seigneur sait ... ce qu’Il te demande et nous demande, et Il pourvoira!

 

Je te souhaite que le Seigneur te donne au centuple ce que tu nous as donné, aux amis migrants, aux amis siciliens ... Et cela t’aide à t’insérer dans la nouvelle mission que ton Institut te confie.
Sais-tu déjà où tu iras et ce que tu feras? Seras-tu en Ethiopie ou ailleurs?

 

Je suis très triste que tu sois partie, et je suis triste de ne pouvoir venir te saluer, je l'aurais fait volontiers, mais en ce moment le travail au bureau est beaucoup et ma santé est un peu faible.

 

Je t’embrasse de tout coeur, que le Seigneur te bénisse et te protège dans ta nouvelle mission. Je continue à t’apporter dans le coeur et dans la prière.

 

Elisabetta

 


Sommes-nous interpelées par ce beau témoignage de notre sœur Sara ? Êtes-vous disponible pour un temps gratuit parmi les migrants en Sicile ?


La vie religieuse poursuit des nouveaux chemins, des chemins de périphérie, comme nous dit le Pape François ! Jeunes gens n’ayez pas peur de consacrer votre vie entièrement au Seigneur au service de nos frères fragilisés dans tous les sens. La vie a du sens quand elle se donne ! Bienheureux ! Bienheureuse !
 

<< Go back to list