Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

François contemple le mystère de NoëL

20 décembre 2013

 

 

 

 

 

 

Je veux, disait-il, évoquer le souvenir de l’Enfant qui naquit à Bethléem… Je veux le voir, de mes yeux de chair, tel qu’il était, couché dans une mangeoire et dormant sur le foin, entre un bœuf et un âne.

(1Cel 84)

 

Trois ans avant sa mort, François décida de célébrer avec le plus de solennité possible, au bourg de Greccio, le souvenir de la Nativité de l’Enfant Jésus, afin d’augmenter la dévotion des habitants. Il fit préparer une mangeoire, apporter du foin, amener un bœuf et un âne.

Les frères sont convoqués, les habitants arrivent, la forêt résonne de leurs chants, et cette nuit vénérable revêtit splendeur et solennité.

L’homme de Dieu se tenait debout devant la crèche, rempli de piété, inondé de larmes et débordant de joie. Les solennités de la messe furent célébrées sur la mangeoire tandis que François, ministre du Christ, chante le saint Evangile. Il prêche ensuite au peuple présent sur la nativité du pauvre Roi qu’il appelait, quand il voulait le nommer, l’enfant de Bethléem en raison de la tendresse de son amour.

Au regard du monde, l’exemple de François réveilla les cœurs de ceux qui s’étaient endormis dans leur foi au Christ.


St Bonaventure, L.M. 10
 

<< Go back to list