Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Inauguration

13 avril 2014

Maison Provinciale N.D. de l’Alliance

 

 

 

Le 15 mars 2014, le temps était printanier et les cœurs en fête pour inaugurer la nouvelle Maison Provinciale située à Arras. Tôt le matin, les Sœurs des fraternités de France et leurs amis se mirent en route et convergèrent vers le chef-lieu du Pas-de-Calais.
Un joyeux brouhaha s’éleva progressivement au fil des arrivées et se transforma en action de grâces lors de l’Eucharistie concélébrée par Guy Le prêtre, doyen d’Arras, et Pierre-Marie Leroy curé de Saint Pol. Le pasteur baptiste, voisin de la future communauté, avait tenu à être présent en signe de bienvenue.
 

 

La célébration fut belle, vivante, chaleureuse et priant. Au cours de son homélie, l’abbé Guy Le prêtre nous dit :
« Chères sœurs, faites de votre Maison Provinciale une maison où l’on aime venir s’asseoir pour se tenir à la Source, celle de l’Amour toujours neuf de Dieu.
Qu’elle soit une maison ouverte pour toutes vos communautés de France et d’ailleurs, et un signe qui manifeste ce désir de puiser chaque jour au « don de Dieu », simplement, humblement, joyeusement.
Qu’elle soit un appel à mettre les « périphéries » au centre de votre mission, comme nous y invite le Pape François -qu’elles soient géographiques, sociales, économiques, culturelles ou existentielles … - vos frères et sœurs qui ont le plus besoin de compréhension, de consolation, d’aide.
Dans ce monde trop peu habitable pour beaucoup, dans ce monde où nombreux sont ceux qui n’ont pas un logement convenable, que votre nouvelle maison soit un signe qui dise avec simplicité la joie d’habiter sa vie et son cœur ! […] Prions pour que votre Maison provinciale soit aussi, et peut-être avant tout, une maison de la réconciliation et de l’amour. »
A l’issue de la cérémonie les lieux furent bénis et visités par l’assemblée, tandis que la salle où la messe avait eu lieu se transformait en salle à manger festive.
 

Personne ne se fit prier pour partager le repas vécu dans la bonne
humeur et la simplicité avec le concours spontané de convives pour chacun ne manque de rien .


Que toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette fête soient cordialement remerciés.
 


veiller à ce que

<< Go back to list